Comment obtenir la prime rénovation globale ?

Les travaux de rénovation sont essentiels pour améliorer les performances énergiques d’un logement. Cependant, cela nécessite un coût important. Dans le souci d’encourager les propriétaires à se lancer dans ce type de projet, plusieurs aides et primes à la rénovation sont proposées. Ainsi, la nouvelle aide à la rénovation énergétique, à savoir la prime rénovation globale, est ouverte à tous les ménages. Toutefois, les montants versés sont fonction du niveau de revenu des foyers. Cette prime permet de financer plusieurs travaux, dont l’isolation ou le changement d’équipement de chauffage performant. Découvrez ce qu’est la prime rénovation globale et toutes les astuces pour l’obtenir.

La prime rénovation globale : qu’est-ce que c’est ?

La prime rénovation globale est un dispositif d’aide à la rénovation énergétique des logements. Lancé le 1er janvier 2020, le dispositif de la prime rénovation globale remplace l’ancien crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il s’est aussi substitué à certaines aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), notamment le dispositif « Habiter Mieux agilité ».

Contrairement à des actions individuelles, « à la carte », le montant de la prime rénovation globale est versé aux propriétaires qui adoptent une démarche complète avec un audit énergétique préalable et plusieurs chantiers de rénovation. Cela peut être l’isolation thermique, le changement du système de chauffage et d’eau chaude sanitaire, etc. En fait, cette approche a pour principal objectif de lutter contre les passoires thermiques et d’augmenter la performance énergétique globale des appartements français. En effet, les résultats optimaux sont observés lorsqu’un bâtiment est rénové dans son ensemble, et ce, à travers la mise en place d’un projet réfléchi, priorisé et coordonné.

Les bénéficiaires de la prime globale

La prime rénovation globale est ouverte à l’ensemble des propriétaires, quels que soient leurs revenus. Ils peuvent être des occupants du logement à rénover. Le logement peut être aussi en location. Toutefois, l’habitation doit être construite depuis au moins 15 ans ou depuis au moins 2 ans lors du remplacement d’une chaudière au fioul.

Si vous souhaitez bénéficier de la prime rénovation globale en tant que propriétaire bailleur, vous vous engagez à louer votre logement en tant que résidence principale. Cela doit être pour une durée égale ou supérieure à 5 ans (durée calculée à compter du jour du versement de la prime à la rénovation). Vous devez aussi informer le locataire de la réalisation de travaux financés par la prime.

En cas de réévaluation du loyer, vous vous engagez à déduire le montant de la prime du montant total des travaux justifiant cette réévaluation et en informer votre locataire. La prime rénovation globale est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.

Les travaux dans le cadre d’une rénovation globale

La prime rénovation globale est un dispositif destiné à financer exclusivement les travaux de rénovation énergétique. Par conséquent, l’aide ne vous sera pas accordée si vous souhaitez faire d’autres aménagements comme l’embellissement ou l’agrandissement.

Les divers types de travaux éligibles à cette prime sont les travaux d’isolation. En effet, la prime rénovation globale prend en compte l’isolation des murs intérieurs ou extérieurs, des menuisiers, de la toiture par les combles aménagés ou perdus.

Les travaux de chauffage et de ventilation sont, eux aussi, pris en compte. Cela comprend par exemple des travaux ou des dépenses concernant une chaudière à très haute performance énergétique, excepté celle qui utilise le fioul comme source d’énergie. Les travaux d’installation d’une pompe à chaleur géothermique ou solarothermique sont également couverts.

Enfin, grâce à la prime rénovation globale, il est possible de financer les travaux d’audit énergétique pour un appartement individuel ou un logement en habitat collectif.

prime energie renovation globale

Les conditions et le montant de la prime rénovation globale

La spécificité de la prime rénovation globale est qu’elle est accessible à l’ensemble des propriétaires. Les copropriétés souhaitant réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique peuvent aussi prétendre à cette prime. En effet, les revenus des bénéficiaires pris en compte sont sous la forme de 4 barèmes de primes. Ces derniers sont associés à un code couleur. Il y a par exemple :

  • MaPrimeRénov’ Bleu destinée aux ménages précaires
  • MaPrimeRénov’ Jaune réservée aux ménages modestes
  • MaPrimeRénov’ Violet destinée aux ménages intermédiaires
  • MaPrimeRénov’ Rose réservée aux ménages aux plus hauts revenus.

Jusqu’en 2021, le forfait de la prime rénovation globale était uniquement accessible aux ménages aisés (barème de revenus rose) et aux ménages intermédiaires (barème de revenus violet). Toutefois, en 2022, le montant du forfait est de 15 000 euros pour les foyers précaires, 10 500 euros pour les foyers modestes. Il est de 7 000 euros pour les foyers intermédiaires et 3 500 euros pour les foyers aux plus hauts revenus.

Pour être éligibles, les différentes rénovations doivent faire baisser la consommation d’énergie de votre logement. Selon la situation, 2 types de pourcentages sont définis. Le premier est le gain énergétique de 55 % minimum pour les foyers roses ou violets qui souhaitent rénover. Le second est le gain énergétique de 34 % pour les foyers bleus ou jaunes. Ce pourcentage est aussi valable pour les copropriétés.

De plus, les rénovations doivent être supervisées par une assistance à maîtrise d’ouvrage durant toute la période des travaux. Notez qu’avec le montant de la prime, vous pouvez financer à la fois l’audit préalable et les travaux. Pour obtenir la prime rénovation globale, vous devez créer votre dossier sur le site réservé à l’Anah.

La procédure pour obtenir la prime rénovation globale

Avant toute chose, vous devez réaliser l’audit. C’est d’ailleurs l’étape la plus importante. En fait, l’audit définit avec exactitude les travaux à réaliser, surtout si vous souhaitez obtenir un gain énergétique d’au moins 55 %. Ces démarches étant assez compliquées et aussi chronophage, des entreprises de rénovation énergétique comme Tilyo, voir sur https://tilyo.fr, vous propose même un accompagnement personnalisé pour réaliser des travaux financés jusqu’à 90% !

Avant le démarrage des travaux, le propriétaire ou une entreprise comme Tilyo doit présenter une fiche de synthèse de l’audit énergétique. Cela permet à l’Anah de vérifier le bien-fondé ou non des travaux de rénovation globale et donc d’analyser votre éligibilité à la prime rénovation globale.

Ensuite, il faut présenter une attestation de conformité après les travaux de rénovation. Dans ce cas, vous devez veiller à ce que toutes les entreprises intervenant dans les travaux disposent de la certification RGE. Elles doivent aussi attester que tous les travaux réalisés sont conformes à ceux prévus par l’audit énergétique. Enfin, le spécialiste ayant fait l’audit doit reconnaître officiellement que les recommandations sont respectées en tenant compte des factures de prestations.